Banniere
Banniere
accueil
accueil
 La Saint Besoin 

À Ferrières, ce samedi 23 janvier, on n'a pas oublié de fêter la Saint-Besoin. Le rituel remonte au début des années soixante-dix. Il a pour origine un groupe de bons vivants farrérauds, avec pour chef de file Louis Cognet, dit « Tonton Louis », employé communal aujourd'hui décédé. Pour la petite histoire, ce brave montagnard avait décidé un jour de janvier de réunir ses copains pour « une petite bouffe » qui allait être financée par les étrennes récoltées lors de la distribution des calendriers du personnel communal. C'est au cours de l'un des premiers festins que ses amis et lui baptisèrent cette rencontre conviviale « la Saint-Besoin ». Depuis, ce rendez-vous entre commerçants, artisans et agriculteurs, auxquels se sont ajoutées les professions libérales, se perpétue. Il permet de réfléchir sur les besoins des divers métiers, les activités à développer et l'avenir local. Au début, les dames n'étaient pas admises à cette journée festive. Leur présence n'a été effective qu'au début des années 2000. Exceptionnellement, cette Saint-Besoin 2016 n'a pas été fêtée à Ferrières. Les participants, en majorité farrérauds, désireux de changer de lieu de rencontre, ont rallié Lavoine pour se retrouver à l'Auberge des Bois Noirs autour de Didier Riboulet, président. Une réunion a précédé le repas. La fermeture des petits commerces, la COP 21 contre la pollution, le chômage, l'insécurité et autres sujets ont été largement évoqués. « Nous devons être motivés pour que nos besoins répondent à nos espérances » a souligné le président. Un repas copieux a bien évidemment suivi, dans la bonne humeur.

 



© Copyright 2011 -- Réalisation et Design Trifiro-Développement -- Contenu du site Internet Responsables Communication de la Mairie de Ferrières sur Sichon --