Banniere
Banniere
accueil
accueil
 L'actualité 2019 ... 


2019


 Trois nouvelles activités s'installent à Ferrières ! 

En fin de matinée, le samedi 27 avril le maire et les élus de son conseil municipal avaient convié trois nouveaux artisans qui viennent de s'intaller sur la commune. Jean-Marcel LAZZERINI a pris la parole afin de présenter aux Farréraudes et Farrérauds réunis les trois artisans : Franck Leverrier (Tonte de moutons et broyage); Gaëtan Diot (Travaux Forestiers) ; Gérard Biguet (Boulangerie Épicerie Produits Régionaux).

En guise de bienvenue le conseil municipal leur a offert un pot d'accueil à la salle des fêtes.
« Une démarche que nous effectuerons chaque fois qu'un nouvel artisan ou commerçant viendra s'installer dans la commune, précise, Jean-Marcel Lazzerini. Une manière modeste de faciliter leur intégration et de leur faire savoir qu'ils ont le soutien de notre commune ».




 

 Le Grand Débat s'invite à Ferrières ! 


Dans le cadre du grand débat national initié par le gouvernement, une réunion s'est tenue à la salle des fêtes de Ferrières-sur-Sichon ouverte aux habitants de la commune et des environs. Joseph BLETHON et Daniel RONDEPIERRE, mandatés par Frédéric AGUILERA, président de Vichy-Communauté, et accompagnés de Michel Tain et Frédéric Prulhière pour la prise de notes, ont expliqué que leur rôle était de faciliter la prise de parole de chacun afin de faire émerger remarques et propositions sur la vie en Montagne Bourbonnaise.




Le but étant par ailleurs de relancer le débat démocratique par des moments d'échanges réguliers sur le modèle de celui-ci. Tenir une telle réunion à Ferrières répondait au besoin d'écouter la  parole particulière d'une population éloignée des centres urbains, vivant dans un milieu spécifique par son environnement, son histoire, ses aspirations. Une vingtaine de personnes ont participé activement à ce débat, durant près de deux heures, pointant les faiblesses de la situation actuelle, mais aussi les espoirs dans l'avenir que vivront les générations plus jeunes. La Montagne Bourbonnaise doit en effet faire face à des handicaps évoqués par les intervenants, comme la rigidité de certaines lois ou réglements : loi NOTRE renforçant le pouvoir des régions et des intercommunalités, PLUI vu comme un frein à l'implantation de constructions neuves dans les communes rurales par exemple. La disparition des services publics, l'absence de médecin, les difficultés à trouver des terres disponibles pour de jeunes agriculteurs désirant s'installer, ont été déplorées par plusieurs intervenants. La raréfaction des petits commerces de centre-bourg est aussi un handicap pour la population, et le départ des jeunes diplômés est regrettable. Il apparaît que les élus locaux disposent de moyens en baisse et de moins de possibilités de gérer l'espace communal. L'installation d'unités de production intensive d'animaux de boucherie est déplorée par une partie de l'assistance, pour des raisons de nuisances à l'environnement, de même que la gestion du bassin de décantation de l'ancienne mine d'uranium. Ceci ne favorisant pas le tourisme et l'attractivité de notre région.  Enfin, le poids des clichés a été plusieurs fois relevé, il faut redresser l'image d'une Montagne Bourbonnaise pas si lointaine des centres urbains et plus facilement accessible même en plein hiver, avec une vie associative dynamique. Des points forts ont aussi émergé des différentes prises de parole, et la foi en l'avenir est vivace. La nature est belle et encore globalement préservée, l'esprit de solidarité est réel, le  foncier largement accessible grâce à des prix très bas. Ces éléments pourraient se révéler attractifs à condition notamment que l'accès aux réseaux internet soient performants, ce qui ouvrirait des perspectives au télétravail, et l'installation de jeunes actifs. Les énergies renouvelables représentent un moyen d'augmenter les ressources des communes et d'aller vers une société plus verte. Le développement d'une agriculture de qualité et son intégration dans des circuits courts encourageraient les jeunes agriculteurs à s'implanter au pays tout en resserrant les liens sociaux. Le tourisme représentant encore un potentiel important à développer. L'apport de Vichy-Communauté étant déjà ressenti comme un véritable atout. Joseph Blethon et Daniel Rondepierre n'ont pas manqué de souligner la qualité des débats et la nécessité de permettre aux citoyens de faire connaître leurs problèmes et leurs propositions au cours de ce genre de réunion. Souhaitons maintenant que toutes ces idées trouvent un prolongement effectif pour ne pas étouffer dans l'oeuf les bonnes volontés affichées à cette occasion.
 






© Copyright 2011 -- Réalisation et Design Trifiro-Développement -- Contenu du site Internet Responsables Communication de la Mairie de Ferrières sur Sichon --